Finisman an toujou pi enpotan ke kòmansman

Menm jan jou nesans pa vle di anyen, paske lè yon timoun fèt, se yon pwen entèwogasyon🤔. Pèsòn pa konn sa lap vin ye demen. Se konsa tou kòmansman karyè yon moun pa vle di anyen, men alafen se kote l mennen l lan ki pètèt pral fè moun wè l e menm bat bravo👏 pou li.

Pwovèb la di: “yo pa janm peye kòmansman men se fen yo peye.” Jezi te di: “Moun ki andire jiska lafen an se li kap sove.” Lè nap gade yon fim 😋, nou pap janm jije sil bèl nan kòmansman men se nan fen an jeneralman nou pral di si fim nan te bèl ou pa, si n te renmenl ou pa.

E se konsa l ye vre, si n pran yon moun kap travay, li oblije fè 30 jou ap travay avan yo resi bal yon ti chèk nan fen mwa. Se aprè yon moun fin fè gwo enpak oswa l fin reyisi moun anvi konn kiyes li ye, kòman l fè rive la. Men avan ou pat egziste pou anpil moun. Se reyalizasyon ak enpak sosyal yon moun fè ki make egzistans li, ki fè sosyete a wè l kòm yon moun enpòtan.

Se sak fè, kelkeswa sa w pran desizyon fè a, fè l jiskaske w fini l nèt. Pinga w rive nan wout ou kanpe pou efò w yo pa pase inapèsi nan je moun ki tap obseve w yo. Anpil moun ap tann sa. Paske yo pa ta renmen wè w reyisi.

Reflechi byen🤔! Ou gen enterè pèsevere, kontinye, toujou eseye, echwe, re-eseye lòt taktik lòt strateji sinon pèsòn pap konn ki mizè ak efò ou te deplwaye pou rive kotew ye jodia. Se komsi w pase inapèsi oswa w pa egziste.

Avan w pran ane 2020 an, pwofite rès 14 jou mwa desanm nan pou idantifye e fè efò voye tout PWA LOU yo jete.
Konsa, wap pi lejè pou kouri dèyè rèv ou yo pou atenn yo.

8 Conseils Pour Entretenir Vos Batteries d’Inverter

La batterie est l’épine dorsale d’un onduleur (inverter). Il est responsable des bonnes performances et de la longévité de votre onduleur. Par conséquent, un entretien régulier de la batterie est essentiel. Comme tout autre appareil domestique, votre onduleur et sa batterie nécessitent un entretien régulier pour un fonctionnement efficace et une durée de vie prolongée.

En cette époque de gadgets à la pointe de la technologie, nous ne pouvons pas rester déconnectés de nos appareils, même pendant quelques secondes. Les coupures de courant constituent toutefois un problème majeur auquel il faut faire face régulièrement. Ces entraves peuvent durer des heures et peuvent engendrer beaucoup de frustration.

Heureusement, certaines solutions peuvent fournir une puissance considérable à tous les appareils électroniques à notre disposition. Les onduleurs sont la réponse aux besoins en énergie de longue durée, tout en étant fiables et rentables à long terme. En suivant ces conseils de maintenance de la batterie de l’onduleur, vous garantissez une durée de vie plus longue du produit et une puissance idéale pour tous vos besoins:

Toujours ranger la batterie dans un espace aéré

Utilisez toujours une zone bien ventilée pour l’installation de l’onduleur. Les batteries de l’onduleur fournissent beaucoup d’énergie, mais elles chauffent également lorsqu’elles sont chargées ou utilisées. Il est conseillé de conserver ces batteries d’onduleur dans un endroit ouvert / aéré pour que la chaleur se dissipe facilement de l’appareil.

Maintenez l’onduleur à l’écart des incendies et de la fumée

Il est recommandé de conserver ces batteries d’onduleur dans un endroit sûr, à l’abri du feu et de la fumée. Les batteries pourraient en être affectées, ce qui provoquerait des étincelles inutiles et des risques pour la sécurité.

Utilisez la batterie régulièrement

Pour maintenir la charge de la batterie de l’onduleur, vous devez l’utiliser régulièrement. Même s’il n’y a pas de coupure de courant prolongée, déchargez la batterie au moins une fois par mois, puis rechargez-la à sa pleine capacité.

Prendre soin des terminaux

La corrosion des bornes est un phénomène fréquent pour les batteries d’onduleur. La meilleure façon de les nettoyer est d’utiliser un mélange d’eau chaude et de bicarbonate de soude, puis de les frotter avec une brosse à dents. La batterie doit être déconnectée de l’onduleur et les précautions nécessaires doivent être prises avant de procéder.

Il est également conseillé d’utiliser de la vaseline sur ces terminaux pour les protéger de la corrosion. Ce flux de courant restreint entraîne un chargement lent de la batterie, ce qui réduit sa durée de vie.

Ne remplissez l’onduleur qu’avec de l’eau distillée

La batterie de l’onduleur ne doit être remplie qu’avec de l’eau distillée et non de l’eau du robinet ni de l’eau de pluie car elle contient un excès de minéraux, elle affecte la charge, la durée de vie et les performances de la batterie en raison des impuretés présentes. De plus, le niveau d’eau de ces batteries doit être vérifié tous les deux mois et ne doit jamais descendre en dessous de la limite «minimale». Assurez-vous que le niveau d’eau est maintenu entre les limites maximale et minimale.

Gardez la surface de la batterie propre

La surface de la batterie de l’onduleur doit être propre et exempte de poussière et autres impuretés. La meilleure façon de le faire consiste à utiliser un chiffon de coton sur la surface de la batterie. Toujours garder la surface et les côtés de la batterie propres et sans poussière. Utilisez un chiffon en coton pour nettoyer ces surfaces.

Eviter de surcharger l’onduleur

Bien que les onduleurs soient une excellente option, nous ne devrions pas y connecter plusieurs périphériques haute puissance. Il est recommandé de lire ce qui peut être connecté à votre onduleur avant son utilisation en cas de panne de courant.

Veillez à ce que les ouvertures autour de la batterie soient exemptes de poussière et ouvertes. Les bouches d’aération bloquées entraînent une accumulation d’hydrogène gazeux, ce qui peut entraîner l’éclatement de la batterie.

Du point de vue de la sécurité

Installez l’onduleur dans des endroits sûrs, hors de la portée des enfants ou dans des endroits peu fréquentés. Assurez-vous en même temps qu’il est aéré et correctement ventilé. Remplacez la batterie si elle est morte ou endommagée. Une inspection régulière vous tiendra au courant de l’état de votre onduleur et de votre batterie.

Il est facile de garantir les performances maximales des batteries de l’onduleur si vous suivez les conseils de maintenance ci-dessus. Si vous ne savez pas comment utiliser les batteries de l’onduleur dans vos locaux, vous devriez faire appel à un professionnel.

La batterie de votre onduleur ne sera jamais corrodée; toujours le garder libre de rouille. La rouille et la corrosion sont très préjudiciables aux performances d’une batterie.

Sources & References :Exide Care , Mr Right






Quelques citations de Robert Mugabe

Quelques citations de Robert Mugabe :
( mets ta favorite en commentaire)

1. Rien n’est plus troublant pour une femme que d’être dans une relation avec un homme fauché mais très bon au lit.

2. Nous vivons dans une génération ou des amoureux peuvent se toucher les parties intimes mais n’ont pas le droit de toucher le téléphone de l’autre parce c’est trop intime.

3.Les femmes qui se rasent les sourcils et les dessinent au crayon ne devraient pas demander de l’argent pour faire leur cheveux. Elles peuvent très bien se raser les cheveux et dessiner au crayon la coiffure de leur choix…..

4.”l’avantage avec la femme africaine est que quand elle décide de partir, tu as encore deux ans pour la reconquérir “

5.”Meme satan n’est pas gay ;  il a préféré aller vers Eve plutôt que d’aller vers Adam”

6.”Si un homme marié se sent attiré par les filles d’école, qu’il  achete un uniforme d’école à sa femme et son probleme est résolu ! “

7.” Ils ont fait les pneus des véhicules en noir, peint le diable en noir … Mais tant que le papier hygiénique est bien blanc et que je m’essuie le cul avec lorsque je vais aux chiottes, alors je m’en réjouis”

8.”Certaines d’entre vous, les femmes, ne peuvent même pas faire du jogging pendant 5 minutes, mais s’attendent à ce qu’un homme ait une performance de 2 heures dans le lit.?? !!?
Votre niveau d’égoïsme exige une croisade d’une semaine”

9.”Respectez les femmes enceintes car ce n’est pas facile de se promener avec une preuve d’avoir couché avec un homme …  !! “

10.”Les voisins diront toujours qu’ils ont vu la fille que tu as ramené la nuit dernière … Mais ils ne verront jamais le voleur qui est entré dans la maison en plein jour  !!! “

11.”Si ça avait été des chinois dans le jardin d’Eden ils auraient mangé le serpent plutôt que la pomme !  Des Noirs auraient tué le serpent, mis dans une bouteille et mettre l’alcool dessus. Mais les Blancs aiment trop les fruits exotiques.
Resultat ils ont mangé la pomme … 🍎  !!!!!!!!!!!  “

12.”Si vous êtes laids vous êtes laids  !!!!!  Cessons de parler de beauté intérieure car on ne marche pas avec des rayons X  !!!!  “

13.Journaliste : pas de sexe avant le mariage, que pensez-vous de cela Mr le Président ?

Robert Mugabé : si c’était véritablement le plan de Dieu, tu recevrais ton pénis ou ton vagin le jour de ton mariage …  !!

14.”Quand vous faites l’amour avec une fille d’une autre nationnalité, faites le très bien car vous représentez tout un pays!”

15.”Certains hommes aiment tellement leur femme que pour ne pas l’user ils se servent de celles des autres”

16.”Traitez bien chaque partie de votre serviette. Parce que la partie qui essuie vos fesses aujourd’hui essuyera votre visage demain”

17.”C’est dur d’ensorceler une fille africaine de nos jours.

Chaque fois que tu amènes un bout de ses cheveux chez le sorcier, c’est une brésilienne innocente qui devient folle, ou alors une usine en Chine qui prend feu”

18.”Sucer le sein est un instinct de survie que les hommes ont appris à la naissance. Mais où et comment les femmes ont-elles appris à sucer des pénis me dépasse toujours. “

19. Une vache donne du lait à tout le village mais elle ne fait pas de bruit. Mais quand une poule pond un seul oeuf qui ne peut même pas nourrir un enfant, il chante et fait du bruit à tout le village pour savoir qu’il a mis un œuf. Les gens qui offrent peu d’aide garder crier et écrire à ce sujet alors que ceux qui font de grandes choses pour les gens sont silencieux. Garder le silence! Si vous faites de bonnes choses pour les autres avec votre coeur, ne pas être vu…

6 Choses A Savoir Sur la Synchronisation de WhatsApp Avec Facebook

Une mise à jour des «Conditions et notre Politique de Confidentialité» de WhatsApp invitant les utilisateurs à ou ne pas synchroniser leurs WhatsApp avec leurs comptes facebook est mal comprise par beaucoup de gens. Pas de rumeurs sous différentes formes (voice, texte, image etc.) ont déjà circulé sur les réseaux sociaux faisant croire que Facebook veut rendre public tous les données privées des utilisateurs de WhatsApp via facebook. Voici ce que j’ai lu dans les « Conditions et notre Politique de Confidentialité » de WhatsApp et la synchronisation avec Facebook.
1. La famille de sociétés de Facebook
Outre les services proposés par Facebook Inc. et Facebook Ireland Ltd, Facebook détient et exploite chacune des entreprises indiquées ci-dessous, conformément à leurs conditions d’utilisation et à leurs politiques de confidentialité respectives. Facebook peut être amenés à partager des informations vous concernant avec son groupe d’entreprises pour faciliter, soutenir et intégrer leurs activités, et pour améliorer ses services.
Pour en savoir plus sur les pratiques de confidentialité des entreprises Facebook et la manière dont elles traitent les informations des personnes, veuillez consulter les pages suivantes :

2. WhatsApp a rejoint Facebook en 2014.
Désormais, WhatsApp fait partie de la famille de sociétés de Facebook. Sa Politique de Confidentialité explique comment ils travaillent ensemble pour améliorer leurs services et offres, telle que la lutte contre les spams à travers les applications, faire des suggestions de produits et afficher des offres et publicités pertinentes sur Facebook. Rien de ce que vous partagez sur WhatsApp, vos messages, photos et informations de compte inclus, ne sera partagé dans Facebook ou aucune autre de notre famille d’applications à la vue des autres, et rien de ce que vous publiez sur ces applications ne sera partagé sur WhatsApp à la vue des autres.

3. Vos messages sont les vôtres, et ils ne peuvent pas les lire.
Vae-vous déjà vu cela en visitant le profile WhatsApp d’un ami ou just au debut de vos discussions :

Ce qu’ils ont construit des fonctionnalités de confidentialité, le chiffrement de bout en bout et d’autres fonctionnalités de sécurité dans WhatsApp. Ils ne stockent pas vos messages une fois qu’ils sont envoyés. Lorsqu’ils sont chiffrés de bout en bout, des tiers et nous ne pouvons pas les lire.

4. Pas de bannières de publicités de tiers.
Ils n’autorisent toujours pas les bannières de publicités de tiers indépendants sur WhatsApp.

5. De nouvelles façons d’utiliser WhatsApp.
Ils vont explorer des façons dont les entreprises et vous pouvez communiquer ensemble en utilisant WhatsApp, comme passer des commandes, effectuer des transactions, obtenir des informations de rendez-vous, recevoir des bons et avis de livraisons, être informé des mises à jour de produits et services et du marketing.
Par exemple, vous pourriez recevoir des informations de statut de vol concernant un prochain voyage, le reçu de quelque chose que vous venez d’acheter, ou une notification pour savoir quand une livraison sera effectuée. Les messages que vous pourriez recevoir contenant du marketing pourraient contenir une offre pour quelque chose qui pourrait vous intéresser. Ils ne veulent pas que vous ayez une expérience de spam. Comme pour tous vos messages, vous pouvez gérer ces communications, et ils honoreront les choix que vous ferez.

6. Vous avez le choix…
Si vous êtes déjà un utilisateur, vous pouvez choisir, ci-dessous, de ne pas partager vos informations de compte WhatsApp avec Facebook pour améliorer vos expériences avec les produits et publicités Facebook. Les utilisateurs déjà existants qui acceptent notre mise à jour des Conditions et notre Politique de Confidentialité auront 30 jours supplémentaires pour faire ce choix en allant dans Paramètres > Mon Compte.

Sources :
https://www.whatsapp.com/legal/#key-updates
https://fr-fr.facebook.com/help/111814505650678

Comment vaincre son stress 

Cet article m’a été envoyé ce matin par Patrick Leroux CSP HoF via email.
Comment vaincre son stress 
Vaincre le stress et vivre de façon équilibrée, cela s’apprend. Nul besoin d’avoir recours à des tranquillisants. À défaut de vous prescrire des médicaments, je vous suggère un remède antistress à utiliser le plus souvent possible : LA DÉTENTE.
La plupart des gens courent tellement après le bonheur qu’ils en oublient d’être heureux. Ils « font » des choses, mais ils oublient « d’être ». Ils oublient aussi trop souvent qu’ils sont des « êtres » humains et non des « faires » humains. Ils omettent cette vérité que le bonheur commence d’abord quand on est bien avec soi-même. Ils décident de se reposer seulement quand ils en ressentent vraiment le besoin: « Je me sens fatigué, il me semble que j’ai besoin de vacances. » Mais nous faisons erreur en agissant ainsi. Nous devrions plutôt apprendre à nous reposer et nous détendre avant que la fatigue nous rattrape.
Prenez des vacances
Il est fortement suggéré de prendre des vacances régulièrement, à toutes les 12 semaines plutôt qu’une seule fois par année. Vous travaillerez ainsi à 100 % de vos capacités pendant ces 12 semaines plutôt qu’à 75 % ou 50 % de vos capacités pendant 24 ou 36 semaines consécutives.
Vos vacances devraient être planifiées dans votre agenda longtemps d’avance et avoir la préséance sur tout. Ne soyez pas de ces gens qui se vantent en disant : « Je suis trop occupé pour prendre des vacances! ». Dites-vous qu’on ne trouve pas de temps pour prendre des vacances, on le prend. Des vacances devaient toujours être considérées comme un investissement et non une dépense.
Changez-vous les idées
Même si votre travail vous passionne au plus haut point, de grâce, ayez d’autres intérêts vivifiants pour vous changer les idées et vous détendre. Allez au restaurant, au théâtre, au cinéma où voir des spectacles d’humour. Louez-vous des films à la maison, écoutez de la musique apaisante, lisez des romans, faites des promenades à l’extérieur, et allez jouer avec vos enfants et vos animaux domestiques dans le parc. N’ayez surtout pas peur de vous gâter, vous le méritez bien.
Louez un chalet en pleine nature et profitez-en pour remplir vos poumons d’air frais et pur. Allez faire de la raquette ou du ski. De retour au chalet en soirée, préparez-vous un excellent repas accompagné d’une bonne bouteille de vin. Allumez un feu de foyer, faites-vous couler un bain moussant, et faites-vous masser par votre conjoint (e). 
Prenez le temps d’être
Un des meilleurs médicaments contre le stress consiste essentiellement à prendre le temps d’être. Prenez le temps de vous accorder de petites récompenses de temps à autre, sinon ce que vous faites n’a plus aucune valeur et perd tout son sens.
Décompresser sert à évacuer son stress. Nous aimerions bien faire toutes sortes de petites choses agréables comme je viens de suggérer, mais nous ne le faisons pas assez souvent. Pourquoi? Parce que nous ne les planifions tout simplement pas.
Nous nous accordons des moments privilégiés comme ceux mentionnés ci-haut seulement si nous avons le temps. Mais voilà le problème, nous n’avons jamais le temps. Il y a toujours quelque chose d’autre à faire ou du travail supplémentaire à accomplir.
Le repos et les activités récréatives font pourtant partie intégrante du rythme de production. Si on pousse une machine jusqu’à ce qu’elle chauffe trop et tombe en panne, ce n’est pas productif du tout!
Donnez donc priorité à vos temps de détente. Pour que vous ayez la certitude qu’ils vont se réaliser, tous ces beaux moments doivent être planifiés dans votre agenda à l’avance.
Planifiez-les et inscrivez-les dans votre agenda avec un stylo et non pas avec un crayon à la mine. Ils doivent être définitif et non-tentatif.
Vos temps de détente représentent une valeur inestimable. Une valeur inestimable non pas en termes monétaires, mais plutôt en termes d’équilibre, de productivité et d’efficacité à long terme.

Expert en motivation et performance, Patrick Leroux CSP HoF est entrepreneur, auteur, coach et conférencier professionnel. Contactez-le maintenant au 450-939-3240 oupatrick@patrickleroux.com afin qu’il présente une conférence inoubliable lors de votre prochain évènement.

Pour visiter son site Internet :www.patrickleroux.com 
Share:Follow:

Êtes-vous sûr(e) d’avoir le bon projet d’entreprise et de pouvoir vous lancer ?

Publié le 9 février 2016 par Gautier Girard dans Création d’entreprise
Avant de créer votre entreprise, il faut commencer par se poser des questions sur l’essentiel : le porteur de projet ! Êtes-vous vraiment sûr(e) d’avoir le projet d’entreprise qui vous correspond?
Créer une entreprise ne se résume pas à analyser un projet d’un point de vue juridique ou financier. Il y a certains aspects psychologiques ou matériels qui sont trop souvent ignorés par les porteurs de projets. Peut-être parce qu’ils sont justement concernés au premier plan.
Voici quelques pistes de réflexion pour vous aider à lancer un projet qui soit réellement en adéquation avec ce que vous êtes et avec votre situation :
Ce dossier est réalisé à l’occasion de l’événement éditorial spécial Créer son Entreprise en 2016 du 2 au 9 février sur Gautier-Girard.com.   
Avez-vous le bon projet d’entreprise ?

1) Entreprendre en solo ne signifie pas entreprendre tout seul

Quand on veut lancer son activité, on réfléchit souvent uniquement à l’aspect purement entrepreneurial. Par exemple, vous allez vous demander si vous préférez entreprendre à plusieurs (et donc créer une société) ou au contraire tout piloter tout seul. Vous allez aussi penser aux prestataires à contacter pour être accompagné à chaque étape de votre projet.
Mais votre réflexion ne doit pas s’arrêter là. Prenons l’exemple de votre famille. Avez-vous pris le temps de lui parler de votre projet ? De la préparer aux éventuels sacrifices à consentir pour lancer et développer votre activité ? (moins de temps libre, parfois moins de revenus…).
Vos proches sont-ils d’accord avec votre projet ? Leur soutien, et notamment celui de votre conjoint, est très important. Ils pourront vous aider en gérant certaines tâches matérielles à votre place ou en vous encourageant dans les périodes difficiles. A contrario, s’ils sont hostiles à votre projet, les tensions risquent vite de s’accumuler et de devenir insupportables.

2) Ne pas sous-estimer le temps nécessaire avant de gagner de l’argent

Créer une entreprise ne suffit pas à gagner de l’argent. Il faut parfois un certain temps pour commencer à dégager des bénéfices et se verser un revenu.
Or, pendant ce temps, il y a toujours tout un tas de choses à payer :
  • au niveau professionnel : avez-vous un apport personnel suffisant pour solliciter un financement ? Pourrez-vous payer votre local, votre assurance, vos achats, vos différentes charges (EDF, eau, frais de communication et de publicité…)
  • au niveau personnel : loyer, factures en tout genre, pension alimentaire, frais de scolarité des enfants, crédits personnels en cours, etc.
Il faut donc réfléchir à cet aspect avant de vous lancer afin de prendre les décisions adaptées (commencer plus petit que prévu, développer votre activité en parallèle de votre métier en tant que salarié, emprunter une somme plus importante, lancer votre projet plus tard…).

3) Pourquoi entreprendre ?

Qu’est-ce qui vous pousse à créer votre entreprise ? Pour éviter certains écueils, il est nécessaire de vous interroger sur vos véritables motivations.
Voici quelques exemples de raisons et les questions à se poser ensuite :
– travailler en équipe :  l’association n’est-elle pas plus adaptée ? êtes-vous sûr que les autres associés auront la même vision de l’entreprise que vous ? que vous aurez la place que vous souhaitez ? (prise de décision, poste occupé dans l’entreprise…)
– travailler en couple :  comment allez-vous gérer la séparation vie privée/vie professionnelle ? Qui va faire quoi ? Comment parviendrez-vous à débloquer les situations de conflits si vous êtes à part égale ? N’est-il pas trop risqué de n’avoir qu’une seule source de revenus ? Croyez-vous en ce projet autant que votre conjoint ou inversement ? Allez-vous préparer le projet ensemble de A à Z ?
– vivre de votre passion :  votre projet est-il réellement crédible ? Y a-t-il de la demande ? N’êtes-vous pas aveuglé par votre envie ? Pensez-vous pouvoir dégager un revenu suffisant pour vivre vraiment de votre activité ?
– gagner rapidement de l’argent : voir le point numéro 2. Il est fondamental de ne pas sous-estimer le temps nécessaire pour trouver des clients, lancer votre business et commencer à dégager un revenu régulier.
– saisir une opportunité : aviez-vous réfléchi à la création d’entreprise avant ? Si ce n’est pas le cas, êtes-vous sûr d’être fait pour entreprendre ? Ce projet séduisant est-il réellement crédible ?
Soyez le plus honnête possible en réalisant cette petite introspection. Ce ne sera jamais du temps perdu.
Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous trouvé le bon projet d’entreprise ?
Crédit photo : Shutterstock.com

Pour vendre, il faut arrêter de croire que le client est roi

“Le client est roi”… ou pas

Edito de Gautier Girard        

Tout le monde connaît le célèbre adage “le client est roi”. Mais si vous l’appliquez à la lettre, vous allez droit dans le mur…

Quand on vient de créer son entreprise, ou quand les affaires marchent moins bien, on est parfois tenté d’accepter toutes les demandes de nos prospects pour les transformer en clients. Parfois, on fait la même chose avec un nouveau client : comme on veut le fidéliser sur le long terme, on finit par accepter tout et n’importe quoi. 

Mais c’est une grosse erreur !

Dans le cas du prospect, vous découvrirez vite que faire un maximum de concessions ne vous garantit pas de conclure la vente. Si ça se trouve, il s’agit même d’un prospect “bidon”

Dans le cas du nouveau client, la relation va être déséquilibrée dès le départ donc vous risquez de le payer cher sur le long terme. 

Il y a plusieurs exemples de situations très fréquentes que vous risquez de rencontrer :

le client/prospect vous demande quelque chose en plus “gratuitement” : une personnalisation, un produit ou un service…une baisse de vos tarifs, plus ou moins importantedes délais beaucoup plus courts (pour la livraison, pour la réalisation d’une mission…)…

Dans tous les cas, il y a une similitude : il vous demande plus que ce qui était prévu au départ. Et vous êtes censé vous exécuter parce que le “client est roi”… 

Sauf qu’au final, cela va vous coûter très cher : vous allez perdre du temps et de l’argent, la relation devient déséquilibrée, le client ne mesure pas l’importance de ce que vous avez consenti (il ne se sent donc pas “chouchouté”), et surtout vous aurez beaucoup de mal à revenir en arrière à l’avenir (donc tôt ou tard vous perdrez ce client).

Il s’agit donc d’établir dès le départ une relation gagnant/gagnant :

Créez les conditions d’une relation commerciale professionnelle : détaillez au maximum vos CGV, faites-les signer, prévoyez une marge de manoeuvre si vous devez négocier…Exigez une réciprocité : quand vous accordez une concession, demandez quelque chose à votre tour (augmentation de tarifs, délais plus longs, minimum de commande plus important, etc…)Offrez de petits cadeaux spontanément : mettez en place une stratégie de fidélisation client pour que les “petits plus” viennent de vous (et restent donc intéressants pour vous) : cadeau de bienvenue, avantages pour les clients réguliers ou pour ceux qui commandent beaucoup, en faire un peu plus lors d’une prestation…

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à en parler sur le forum !  

A très bientôt,

Gautier Girard.

Comment font ces entrepreneurs qui réussissent toujours tout ?

Oser aller plus loin

Edito de Gautier Girard  Facebook Twitter Digg del.icio.us Google Reader Reddit StumbleUpon
Édito
“L’aventure : un événement qui sort de l’ordinaire, sans forcément être extraordinaire.” Jean-Paul Sartre
Comment font ces entrepreneurs qui semblent toujours tout réussir ?La plupart du temps, les réponses qui nous viennent à l’esprit sont : ils ont de la chance, ils ont beaucoup travaillé, ils ont un bon réseau, ils ont de quoi financer leurs projets…

Sauf que cela ne fait pas tout. Il y a toujours un élément qui fera la différence entre un entrepreneur A et un entrepreneur B : l’un osera prendre des risques pour saisir une opportunité, quitte à y laisser quelques plumes, tandis que l’autre restera figé dans ses habitudes et dans ses certitudes.
Il y a la même différence entre celui qui rêve de devenir indépendant et celui tente l’aventure de l’entrepreneuriat, ou encore entre celui qui reste motivé sur le long terme et celui qui s’ennuie.
En définitive, il s’agit d’oser sortir de notre zone de confort.La zone de confort est celle où nous nous trouvons le plus souvent : elle est faite de nos habitudes et de notre quotidien. Elle a l’avantage d’être connue et rassurante.
Mais elle peut vite se transformer en une routine ennuyeuse et même devenir nocive pour votre business si elle vous empêche d’aller de l’avant ou d’innover.
Il ne s’agit pas pour autant d’oublier de respecter un certain principe de prudence. Encore moins de vous traumatiser. Mais vous pouvez repousser progressivement vos limites et tenter de nouvelles expériences.
Il y a un large panel d’actions à mener pour sortir du “train-train quotidien” (professionnel ou personnel) :
parler à un inconnu dans la rue ou dans un salon professionnel
participer à des rencontres entre dirigeants d’entreprise
choisir un nouveau plat à la carte du restaurant
suivre une formation (en ligne ou sur site)
postuler pour participer en tant qu’expert dans un média en ligne ou lors d’une conférence
débuter une nouvelle activité sportive, artistique, associative
oser proposer des partenariats à d’autres entreprises
présenter votre entreprise en public (par exemple en vous faisant interviewer)….
Débarrassez-vous de vos peurs irrationnelles qui vous empêchent d’affronter l’inconnu en posant des barrières invisibles autour de vous. Aller toujours un peu plus loin, à votre rythme, vous aidera à prendre confiance en vous. 
Au fur et à mesure, vous intégrerez ces actions dans votre zone de confort… et vous aurez envie de relever de nouveaux défis !
Et vous ? Qu’en pensez-vous ?  N’hésitez pas à en parler sur le forum !  
A très bientôt,
Gautier Girard.

Fonds propres ou dettes financières ?

Fonds propres ou dettes financières ?

Cet a été publié par Phil  sur le site culturefinanciere.com, le10 août 2015 

Au début de ma vie d’investisseur, je m’étais demandé pourquoi les chefs d’entreprises finançaient-ils parfois leurs projets avec l’argent des actionnaires et parfois avec celui descréanciers. Quels sont les avantages et les inconvénients de ces deux types financements pour une entreprise ? Voici quelques éléments de réponse afin de mieux comprendre ces décisions stratégiques.

Les sources de financement
Les fonds propres
Les dettes financières
Le mot de la fin

Les sources de financement

On peut décrire le patrimoine d’une entreprise à l’aide de son bilan financier :

ActifsPassifsBâtiments, machines, stocks, trésorerie…Capitaux propresDettes financières

La partie droite représente les capitaux injectés dans l’entreprise (passifs) tandis que la partie gauche symbolise leurs utilisations (actifs).

En analysant ce bilan, on constate qu’il existe deux sources de financement différentes :

les capitaux propresles dettes financières

Ainsi dès qu’une entreprise désire financer un projet, elle doit choisir entre ces deux possibilités.

Les fonds propres

Les fonds propres (ou capitaux propres) regroupent l’argent apporté par les actionnaires et les bénéfices non distribués générés par l’entreprise lors de son fonctionnement.

Lorsque l’entreprise a besoin d’argent, elle peut réaliser une augmentation de capital auprès de ses actionnaires. Pour ce faire, elle va créer des nouvelles actions qu’elle va ensuite vendre, et le capital récolté ainsi va augmenter les capitaux propres.

Ce qui est très intéressant avec ce mode de financement c’est que le capital investi par les actionnaires n’a pas à être remboursé : en effet, les actionnaires ont reçu en contrepartie des actions. Ils sont maintenant co-propriétaires de l’entreprise : ils peuvent intervenir dans la gestion de l’entreprise et ils sont propriétaires des bénéfices dégagés par l’entreprise, à hauteur de leur participation bien entendu.

Le premier problème qui se pose est la dilution des actionnaires existants. Imaginons une entreprise dont le capital social est divisé en 10 actions. Comme une action est un titre de propriété, chaque action permet d’être co-propriétaire de 10% de l’entreprise (100/10).

Si lors d’une augmentation de capital, 2 nouvelles actions sont émises alors chaque action ne permettra plus que d’être co-propriétaire de 8% de l’entreprise (100/12), au lieu de 10% auparavant. Ainsi, on découpe le même gâteau (l’entreprise) en un nombre de parts plus importants (nombre d’actions) : autant dire que les anciens actionnaires ne vont pas forcément être contents de se retrouver avec une part du gâteau plus petite !

Enfin, notez que la rémunération des actionnaires (dividendes et rachats d’actions) est plutôt flexible : si l’entreprise éprouve des difficultés, elle peut tout à fait suspendre toutes rémunérations (via le conseil d’administration) afin de préserver sa santé financière.

Les dettes financières

Les dettes financières représentent le capital prêté par les créanciers (banques ou marchés financiers).

En contrepartie, l’entreprise paye des intérêts aux créanciers et s’engage à rembourser intégralement le capital emprunté.

En règle générale, la rémunération des créanciers (intérêts) coûte moins cher que celle des actionnaires (dividendes et rachats d’actions). Lors d’une faillite, les créanciers sont prioritaires sur la liquidations des actifs de l’entreprise : ils ont ainsi plus de chances d’être remboursé que les actionnaires. Comme ces derniers supportent plus de risques, ils demandent une rémunération supérieure.

De plus, l’utilisation de dettes financières augmente la rentabilité des capitaux propres : en périodes fastes, les actionnaires génèrent plus de bénéfices avec le même montant de capitaux propres.

Cependant, l’utilisation de dettes financières est plus contraignante et dangereuse : le capital emprunté doit être remboursé et les intérêts payés en temps et en heures, quelle que soit la situation financière de l’entreprise.

De plus, il n’est pas rare que des covenants accompagnent le contrat de prêt : ce sont des clauses qui peuvent entraîner le remboursement anticipé du prêt si la santé financière de l’entreprise se dégrade. Autant dire que ça peut faire très mal en période de récession de l’activité…

Le mot de la fin

Vous l’aurez sans doute compris : chaque source de financement a ses avantages et inconvénients et selon le contexte, il vaut mieux utiliser les fonds propres ou l’endettement.

Les fonds propres sont flexibles mais coûteux tandis que les dettes financières sont moins onéreuses mais plus dangereuses, notamment en périodes de difficultés économiques.

A bientôt !