Finisman an toujou pi enpotan ke kòmansman

Menm jan jou nesans pa vle di anyen, paske lè yon timoun fèt, se yon pwen entèwogasyon🤔. Pèsòn pa konn sa lap vin ye demen. Se konsa tou kòmansman karyè yon moun pa vle di anyen, men alafen se kote l mennen l lan ki pètèt pral fè moun wè l e menm bat bravo👏 pou li.

Pwovèb la di: “yo pa janm peye kòmansman men se fen yo peye.” Jezi te di: “Moun ki andire jiska lafen an se li kap sove.” Lè nap gade yon fim 😋, nou pap janm jije sil bèl nan kòmansman men se nan fen an jeneralman nou pral di si fim nan te bèl ou pa, si n te renmenl ou pa.

E se konsa l ye vre, si n pran yon moun kap travay, li oblije fè 30 jou ap travay avan yo resi bal yon ti chèk nan fen mwa. Se aprè yon moun fin fè gwo enpak oswa l fin reyisi moun anvi konn kiyes li ye, kòman l fè rive la. Men avan ou pat egziste pou anpil moun. Se reyalizasyon ak enpak sosyal yon moun fè ki make egzistans li, ki fè sosyete a wè l kòm yon moun enpòtan.

Se sak fè, kelkeswa sa w pran desizyon fè a, fè l jiskaske w fini l nèt. Pinga w rive nan wout ou kanpe pou efò w yo pa pase inapèsi nan je moun ki tap obseve w yo. Anpil moun ap tann sa. Paske yo pa ta renmen wè w reyisi.

Reflechi byen🤔! Ou gen enterè pèsevere, kontinye, toujou eseye, echwe, re-eseye lòt taktik lòt strateji sinon pèsòn pap konn ki mizè ak efò ou te deplwaye pou rive kotew ye jodia. Se komsi w pase inapèsi oswa w pa egziste.

Avan w pran ane 2020 an, pwofite rès 14 jou mwa desanm nan pou idantifye e fè efò voye tout PWA LOU yo jete.
Konsa, wap pi lejè pou kouri dèyè rèv ou yo pou atenn yo.

Faut-il un diplôme pour réussir ?

Les créateurs des entreprises qui dominent l’Internet mondial aient tous abandonné leurs études ou oublié de passer leur diplôme, ou ratés leur licence par faute de capacité. Ils étaient trop occupés à changer le monde et à devenir des milliardaires – a faire toutes choses qui ne s’apprennent pas sur les bancs de la fac.

Et de fait, même s’il existe quelques exceptions, la liste des déserteurs est éloquente : Steve Jobs (Apple), Bill Gates (Microsoft), Michael Dell (Dell Computers Corporation), Mark Zuckerberg (Facebook), Jack Dorsey et Evan Williams (Twitter), Jan Koum (WhatsApp), Hiroshi Yamauchi (Nintendo), Sergei Brin et Larry Page (Google).

L’exemple de ces hommes riches, célèbres et admirés de tous alimente un courant de pensée diffus. Son credo : utiles pour les jeunes gens ordinaires, les études universitaires s’avèrent inutiles pour les plus brillants. Nuisibles même.

L’université leur inculque le conformisme, bride leur élan créatif, les incite à rester dans les sentiers battus c’est-à-dire les salariés, les demandeurs d’emploi ou les  chômeurs et non, en des créateurs de richesses et d’emplois.

L’éducation est utile ! Mais ce ne sont pas les gens qui accumulent des diplômes qui sont devenus milliardaires. Ce sont plutôt ceux qui abandonnent leurs études soit à cause de problème financier ou qui partent vers de nouveaux horions et entament l’aventure entrepreneuriale. Voici une liste des hommes cité plus haut :

Steve Jobs, non diplômé de Reed College

Societe : Apple Université : Reed College Fortune : entre 6.5 et 7 milliards de dollars (en 2011) Après avoir terminé ses études au Homestead High School de Cupertino (Californie) en 1972, Steve Jobs s’inscrit au Reed College de Portland dans l’Oregon où 1974, il abandonna ses études après un semestre, tout en continuant à suivre des cours en auditeur libre. C’est ainsi qu’il suivit de très bons cours de calligraphie, ce qui aura une importance fondamentale plus tard. Pendant l’automne 1974, il retourna en Californie et commença à assister aux réunions du Homebrew Computer Club avec Steve Wozniak. Il put obtenir un emploi dans la société Atari afin de programmer des jeux vidéo avec son ami, Steve Wozniak, c’est avec l’aide de ce dernier qu’il révolutionné le monde de l’informatique, de la musique et de la téléphonie mobile, son but principal étant de faire des économies pour partir faire une retraite spirituelle en Inde.  Au moment de sa mort, sa fortune totale était à environ 7 milliards de dollars. L’argent n’était pas sa priorité, comme il a dit un jour : « Etre l’homme le plus riche du cimetière ne m’intéresse pas… Me coucher le soir en me disant que j’ai mis au point un système genial, c’est ca qui m’importe. »  

Bill Gates, non diplômé d’Harvard

Societe : Microsoft Université : Havard Fortune : 81 milliard de dollars William ‘Bill’ Henry Gates III (né le 28 octobre 1955) est le fils d’un avocat et d’une institutrice. Bille Gates a intégré Harvard en 1973 mais il a abandonné ses études deux ans plus tard pour élaborer un programme pour l’Altair 8800, l’ancêtre de l’ordinateur. Les débuts de ce qui deviendra plus tard une entreprise très prospère, Microsoft. Paul Allen, son cofondateur, etait dans la même université que lui. Bill Gates est demeuré PDG de Microsoft jusqu’en 2000, avant de devenir le président de la société. Aujourd’hui, il sert de conseiller technologique a Satya Nadella et se concentre sur les œuvres de bienfaisances grâce à la Bill & Melinda Gates Foundation. En 2007, il a reçu un titre honorifique de l’université d’Harvard lorsqu’il a prononcé un discours a la cérémonie de remise des diplômés.

Michael Dell, de la biologie à l’informatique

Societe : Dell Université : Austin Texas Fortune : 18.8 milliards de dollars Michael Saul Dell (né le 23 février 1965) commence ses études de médecine à l’Université du Texas alors qu’il est déjà propriétaire d’une petite entreprise informatique. Grâce à un prêt de ses grands-parents, il arrête ses études à l’âge de 19 ans et crée Dell Computer Corporation qui deviendra un des plus grands fabricants de PC dans le monde. Michael Dell était en première année à l’Université d’Austin lorsqu’il a pris la décision de raccrocher. Il étudiait la biologie, mais c’était l’informatique qui l’enthousiasmait réellement. En 1984, il a fondé la Dell Computer Corporation et en a fait en empire international en l’espace de trente ans. Michael Dell fut le plus jeune PDG a figurer dans la liste des Fortunes 500 en 1992. En 2013, il a introduit en bourse le groupe pour 24.9 milliards de dollars et exerce actuellement la fonction de directeur et de président.  

Mark Zuckerberg, un an et demi d’université et puis s’en va

Société : Facebook Université : Harvard Fortune : 34 milliards de dollars Mark Elliot Zuckerberg, né le 14 mai 1984, est un programmeur prodige et l’entrepreneur web le plus en vue ce dernier temps. Mark Zuckerburg a quitté Harvardau cours de sa deuxième année pour se concentrer sur la gestion de Facebook. A 30 ans, il demeure le PDG et le président du groupe depuis sa création en 2004. Facebook a été introduit en bourse en 2012 et vaut aujourd’hui plus de 200 milliards de dollars. Le réseau social a recensé 1.32 milliards d’utilisateurs actifs en juin 2014 et a généré plus de 7.8 milliards de dollars de revenus l’année dernière.  

Jack Dorsey, d’une université à l’université…

Société : Twitter Université : New York Fortune : 2.6 milliards de dollars Jack Dorsey fait partie de l’equipe à l’origine de Twitter et il est egalement le fondateur et le directeur de Square. Il a fréquenté l’Université des Sciences du Missouri avant celle de New York, qu’il a également laissé tomber pour démarrer Twitter. Il possède actuellement 5% des parts de Twitter et en est le président. Il fait également partie du conseil d’administration de Disney.  

Jan Koum, d’étudiant à salarié de Yahoo

Societe : WhatsApp Université : San Jose State Fortune : 7.6 milliards de dollars Jan Koum a mis au point WhatsApp, la société de messagerie mobile acquise par Facebook en 2014. Il étudiait les mathématiques et l’informatique a l’Université de San Jose State avant de renoncer a ses études et de travailler chez Yahoo, qu’il a quitté en 2007 après 9 ans de service. Jan koum aurait gagné 6.8 milliards de dollars lors de l’achat pour 19 milliards de WhatsApppar Facebook.

Hiroshi Yamauchi, celui qui a fait Nintendo

Societe : Nintendo Université : Waseda Fortune : 2.1 milliards de dollars Hiroshi Yamauchi a été le troisième président de Nintendo, une fonction qu’il a exercée pendant 55 ans, avant de prendre sa retraite en 2005. La transformation de Nintendo, petite société de Cartes graphiques, en empire du jeu vidéo, lui revient largement. Il a quitté l’université de Waseda pour diriger Nintendo, une affaire familiale que son grand-père avait fondée en 1889. Hiroshi Yamauchi est mort en 2013 à l’âge de 85 ans.

Quant à Sergei Brin et Larry Page, les créateurs de Google, ils ont décroché leur licence d’informatique, mais ont renoncé à passer une maîtrise, manifestement pas faute de capacités.

Conclusion Je ne publie pas cet article pour décourager ou déconseiller l’étude universitaire aux jeunes gens mais plutôt à les inspirer de ne pas se laisser hypnotisé. La réussite ne dépend pas forcement des études, des diplômes, des licences mais plutôt de vous. C’est à vous de créer votre avenir ! Comme a dit la Bible : Ce ne sont pas aux hommes rapides qu’appartient la course mais Un auteur a dit : l’éducation formelle… Ca nous aide comprendre que la réussite dépend non pas des études faites à l’école mais des autoformations, des échecs, des expériences de la vie.    

Sources: Le Monde, Steves Jobs, JDN, Jobat

7 Prensip Chak Moun Dwe Imite Sou Lavi Yon Èg (aigle)

Jodia, m jwenn pòs sa sou facebook, kote otè fè resòti 7 prensip nou ka imite nan lavi yon èg. Se yon trè bèl atik e m deside republiye l sou blòg mwen ak referans otè a pou lektè m yo.

Petèt nou pa janm swiv sa, ÈG se youn nan zwazo ki bay plis egzanp epi ki difisil pou moun konprann tou, se yon bèt ki trè misterye.
Men 7 prensip lidèchip nou dwe aprann lakay zwazo sa. (aigle):
1. ÈG vole pi wo pase tout lòt zwazo, lèfini se ak èg parèy li li vwayaje, li pa janm vole ak ti zwazo tankou : toutrèl, pijon ets…
PRENSIP 1 : ekate w de tout moun ki limite, moun kap anpeche w avanse ak bon vitès, moun kap fèw an rete, ÈG vole ak ÈG. Donk ou menm ou dwe pran pa ak moun ki nan ran w.
2. ÈG wè lwen, yo wè byen, anyen pa ka detounen atansyon yo sou yon ti bèt yo fikse pou al manje oubyen sou nenpòt lòt bagay.
PRENSIP 2 : toujou vize epi pa kite okenn obstak detounen w atansyon w sou sa w vize a.Konsa wap reyisi.
3. ÈG pa janm manje bèt li jwenn tou mouri, se vyann frèch li manje.
PRENSIP 3 : pa gade sou saw te genyen nan pase, ni sou plas ou te okipe. Kontinye travay pou w toujou genyen, paske pase rete pase.
4. ÈG RENMEN TANPÈT AK SIKLÒN.
Lè konsa yo deplwaye zèl yo plis jis yo rive anlè nyaj yo nèt epi yo pwofite glise sou glas yo, yo kite zèl yo repose, lè yo jwenn van tanpèt la yo vòltije, poutan nan moman sa tout lòt zwazo kache nan branch bwa oubyen nan twou wòch.
PRENSIP 4 : ou dwe fè fas ak difikilte yo, pwofite de tanpèt lavi a pouw vole pi wo epi ak plis fòs. Pa pè defi, men itilize yo pouw fè plis efò konsa wap rive pi wo.
5. ÈG difisil pou viv a 2 nan lanmou, avan yo rive fè sa, femèl la toujou pase mal ki vle a yon tès. Femèl yo gen pou abitib desann pran yon ti branch bwa atè epi li monte avèk li byen wo nan bèk li (pandan mal la ap pouswiv li). Aprè sa li lage l pou mal la gentan atrap tibwa a avan li rive atè.
(Yo fè tès la plizyè fwa, si mal la reyisi tout tès yo, femèl la ap dakò antre an koup avèk li.)
PRENSIP 5 : te mèt se nan lavi prive w oubyen nan travay ou, avan ou asosye ak yon moun ou dwe teste nivo angajman l.
Pa al asosye ak yon moun ki jis montre li vle travay avèk ou , men ki pa baw okenn prèv angajman. Sa valab pou moun wap chwazi pou w fè vi w la tou.
6. ÈG PREPARE PITIT YO POU VOLE
Yo retire tout bèl plim ak zèb dous ki nan nich yo, konsa lè pitit yo pa alèz yo oblije fè efò pou vole pi rapid pou yo ka sòti nan nich la.
PRENSIP 6 : kite lavi “luxe” wap mennen an paske lè w pase tout tan w ap pran plezi se pa pwofi wap fè. Al afwonte lavi pou w pa pase tout tan w nan yon nich.
7. LÈ ÈG YO VYEYI (granmoun)
Plim yo vin fèb, yo pa ka vole ni wo ni rapid menm jan an ankò. Sa fè yo vin fèb e yo ka menm mouri.
Lè konsa yo ale nan mòn, yo rache tout vye plim yo, yo kase bèk yo nan wòch. (Yo bay san, li fè yo mal anpil)
Yo rete kache nan twou wòch jistan lòt plim nèf vin pouse sou yo, yo pouse yon lòt bèk ak lòt grif, epi yo sòti kounya yo vin ka vole menm jan ankò.
PRENSIP 7 : nou dwe retire tout vye abitid ki anpeche nou avanse menm si se difisil, tout vye bagay kap peze nou, pa janm di : «NOU PA GEN CHWA»

Pataje mesaj la siw twouve ÈG se yon egzanp a swiv.

Tout le monde est né riche…

Cet article m’a été envoyé par Franck de PenséePositive.net via email aujourd’hui.

 Mon meilleur ami m’a demandé avant-hier de regarder un verre rempli
à 50 % de vin.

 Comment décrirais-tu ce verre? Comment est-il rempli?

 “Ah, ah, me suis-je dis, je connais la réponse! Les personnes négatives disent “A moitié vide”, et les personnes positives “A moitié plein”.

 Je vais donc répondre “A moitié plein”…

“A moitié plein”

“Faux”

“Comment faux, tu ne vas quand même pas me dire qu’il est à moitié vide?”

“Bien sûr pas. Réfléchis encore”

Là, j’ai été bloqué.

“Rempli à 50 %?”

“Non, pas du tout: ce verre est…
COMPLETEMENT REMPLI!!!”

“Comment cela, tu vois bien qu’il n’est pas complètement rempli!”

“Mais si voyons: Il est rempli à 50 % de vin et à 50 % d’air!”

Ouch! C’est pourtant vrai et je n’y avais pas pensé.

 Y a-t-il comme cela beaucoup de choses que nous considérons vides et qui ne le sont pas?

Prenez votre richesse, par exemple.

Combien valez-vous? Êtes-vous millionnaire?

Non?

Eh bien si, vous êtes millionnaire et vous ne le savez pas.

Combien venderiez-vous votre main droite? Et votre gauche? Et vos yeux? Seriez-vous prêt à vendre pour un million vos yeux? Et vos jambes? Vos sens?

Il y a de grandes chances que vous ne soyez pas prêt à vendre tout cela pour plusieurs millions.

Mais vous n’avez pas que cela. Prenez votre créativité par exemple: elle vaut des millions. Votre personnalité aussi, car vous êtes unique.

Vous me direz, c’est bien gentil, tout cela, mais cela ne me rend pas riche pour autant.

FAUX

Votre richesse est considérable, mais vous avez en vous un mécanisme qui la réduit à néant.

En fait tout ce qui pourrait vous rendre riche est vaincu par des forces contraires: la peur de la pauvreté, le manque de confiance, la crainte de  l’opinion d’autrui, et tout ce que cette petite voix intérieure vous dit sur les raisons de votre malchance: “Ce sont les autres, les circonstances, le manque d’occasion, mon entourage, laconjoncture économique, la mondialisation, les méchants qui m’ont trompé…”

Tant que vous ne saurez pas comment vaincre cette petite voix qui annule votre richesse, vous resterez comme les autres. Vous rêverez de richesses que vous n’atteindrez jamais.

Vous pouvez continuer à vous plaindre. Et à vous convaincre que la vie, c’est cela. Ou vous pouvez réagir.

Vous trouverez une aide ici:
  >>> Le verre est-il à moitié vide… ou à moitié plein? – Ni l’un, ni l’autre!

Mais attention, si vous continuez à penser que vous n’êtes pour rien dans la situation dans laquelle vous vous trouvez, ne cliquez pas.

Si vous pensez que la richesse est pour les autres et pas pour vous, ne cliquez pas.

Si vous pensez ne pas mériter un sort meilleur, ne cliquez surtout pas. Vous seriez déçu.

Peut-être avez-vous vu un jour ce reportage sur un groupe de passagers dont l’avion s’est écrasé dans les Andes et qui ont dû subir les atteintes du froid, de la faim, et même manger dela chair humaine pour survivre. Ceux qui s’en sont sortis ont tous eu des destins extraordinaires: grands hommes ou femmes d’affaire, artistes, créateurs(trices) ou hommes politiques exceptionnels.

Que s’est-il passé?

Ils ont vécu une expérience qui les a mis en contact avec la fragilité de la vie, et la richesse fantastique qu’elle représente.

Ils ont eu des peurs bien plus graves que nos peurs ordinaires et les ont surmontées. Ils ont dépassé leurs limites et se sont rendu compte qu’ils s’étaient toujours imposés par le passé des limites artificielles, qui ont
éclaté.

Faites éclater vos limites vous aussi. Cliquez sur
   >>> Le verre est-il à moitié vide… ou à moitié plein? – Ni l’un, ni l’autre!

Votre verre est plein. Il suffit d’u déclic mental pour le voir – et en tirer les conséquences.

 Votre ami,
Franck